Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Dominique Lin

Dominique Lin

Écrivain - chroniqueur - Ateliers d'écriture


Chronique : Le Bouclier d’Orion, Jean-Pierre Cendron, collection élan noir chez Elan Sud

Publié par Dominique Lin sur 14 Janvier 2020, 17:00pm

Catégories : #Chroniques livres

Le Bouclier d’Orion est le 5e roman de Jean-Pierre Cendron et son 2e polar. On y retrouve Justin Dalband, le même inspecteur que dans La Constellation des Gémeaux. Cette nouvelle enquête commence dans le sud de la France, au bord d’une autoroute où l’on retrouve le cadavre d’un homme noir assassiné.
Cette histoire est issue de faits réels que l’auteur a vécus à l’époque où il travaillait dans un musée d’art contemporain dans lequel un agent de sécurité avait été assassiné, tout comme la victime retrouvée sur le bas côté de cette bretelle d’autoroute. Par sa fonction importante au sein du musée, il a été en contact permanent avec l’officier de police judiciaire, ce qui lui a permis de connaître par le concret tout le processus de l’enquête.


Nous avons dans ce roman tous les ingrédients du roman policier : le cadavre, le commissaire, assez de suspects pour complètement brouiller les pistes et nous tenir en haleine jusqu'à la fin. L’aspect très intéressant qu'a su travailler l'auteur, c’est de voir comment la vérité progresse dans la tête de l’inspecteur et de connaître son émotivité, sa jalousie qui peuvent brouiller sa vision et faire en sorte qu’il ne voit pas ce qui pourrait paraître évident à d’autres.
L’enquête de Dalband va donc être compliquée, car l’auteur, qui a fréquenté durant des années le monde de l’art et des marchands d’art, a su nous embarquer dans ce milieu assez fermé, voire protégé, comme l’est tout autant celui de la sécurité des musées. Pour ne pas risquer de froisser certaines susceptibilités, il a délibérément inventé le nom des musées, ce qui, par ce qu’il révèle, se comprend aisément ! Le lecteur attentif saura les reconnaître…


Jean-Pierre Cendron s’installe dans son style d’écriture de polars et de thrillers (voir Quelque chose d'absent qui me tourmente), apportant au classique du genre la richesse de certains univers dans lesquels il a vécu ou issus de ses passions, telles que l’art, l’histoire, le voyage… privilégiant l’aspect psychologique des personnages et des situations à l’aspect sanguinaire, violent ou trop technique.
Un très bon livre pour les amateurs du genre.

Le Bouclier d’Orion, Jean-Pierre Cendron
Collection élan noir chez Elan Sud
Référence 9782911137709
300 pages – 20 €
Vous pourrez lire les premières pages en suivant ce lien

Résumé de l'éditeur:

C’est à Puy-Sainte-Victoire que nous retrouvons l’inspecteur Justin Dalband. Un cadavre sur une bretelle d’autoroute et les recherches commencent. De fil en aiguille, l’enquête dévoile des indices semblant mener vers le musée provençal d’Art contemporain et ses précieuses collections. Pour dénouer l’affaire, Justin devra se plonger dans le monde redoutable des trafiquants d’art, mais aussi surmonter les blessures de sa vie familiale et sentimentale
Un roman policier tout en ambiance où l’auteur brouille les pistes.
Enseignant, auteur d’ouvrages scolaires en sciences économiques et sociales, puis responsable des ressources humaines dans de grandes institutions publiques, Jean-Pierre Cendron vit à Grambois dans le Vaucluse. Très impliqué dans la vie culturelle, il est aussi auteur de nouvelles.
Amateur de littérature policière, il ouvre officiellement cette nouvelle collection et signe ici son cinquième roman.


Chronique précédente : Chronique, Dévorer le ciel, Paolo Giordano, éd. Le Seuil
 

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents