Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Dominique Lin

Dominique Lin

Écrivain - Formateur - Ateliers d'écriture


Dialogues directs, indirects et narration (Vendredi 26 octobre 2012)

Publié par Dominique Lin sur 8 Janvier 2013, 09:18am

Catégories : #atelier d'écriture

Imaginer une scène de dialogue entre deux personnes : famille, travail, amis, collègues…

Écrire un dialogue entre ces deux personnes

Relever les points forts de ce dialogue

Transformer ce dialogue en narration

Le dialogue…

« Trois quarts d’heure, tu as trois quarts d’heure de retard!
- Désolé ma chérie, mais tu connais mon patron, toujours à vouloir me faire travailler plus.
- Oui, je vois qu’il a bien appris la leçon : « travailler plus, pour gagner plus » sauf qu’il oublie le gagner plus.
- Ne t’inquiète pas, un jour ça va payer.
- Je n’y crois pas trop. Mais en attendant, nous avons raté le début du film et c’était la dernière séance.
- Ecoute, je te propose que nous allions passer la soirée au bowling.
- Ah non ! Cela ne me dit rien.
- Alors, nous pourrions aller à la patinoire ?
- Ce n’est pas mieux !
- Aide-moi, je suis à court d’idée.
- J’avais vraiment envie d’aller voir ce film et maintenant il n’y a plus rien qui puisse me faire plaisir.
- Et si nous passions, tout simplement, la soirée en tête à tête ?
- Pour que tu me parles encore de ton travail, non merci !
- Je vois que tu m’en veux encore pour ce retard. Comment puis-je me faire pardonner ?
- Il n’y a qu’une façon : démissionne.
- Mais… C’est impossible !
- Tu as le choix, c’est ton travail ou moi. »

Qui devient :

Encore une fois, il était en retard. Ce soir, elle aurait voulu qu’il fasse l’effort de savoir dire non à son patron. Mais elle avait vu les minutes défiler, sans qu’elle n’entende le moteur du 4X4 dans le chemin. Ce soir, elle était déçue. Une fois encore, elle ne verrait pas le film tant désiré. Une fois encore, il lui proposerait d’échanger cette soirée tant attendue, par une improbable sortie au bowling ou à la patinoire. Promesse de richesse, promesse d’amour, promesse de respect, des promesses, toujours des promesses. Ce soir elle était bien décidée. Rien, plus rien ne la ferait changer d’avis. Elle ne manqua pas à sa parole, envahie par la colère, elle lui annonça brutalement :

« Je te laisse le choix : c’est ton travail, ou moi ! »

Sigrid

Dialogues directs, indirects et narration (Vendredi 26 octobre 2012)

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents