Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Dominique Lin

Dominique Lin

Écrivain - Formateur - Ateliers d'écriture


La Femme à droite sur la photo, de Valentin Musso, éd. du Seuil

Publié par Dominique Lin sur 31 Mars 2017, 15:47pm

Catégories : #Chroniques livres

Inutile de vous raconter l’histoire, le résumé de l’éditeur le fait amplement.

La Femme à droite sur la photo, de Valentin Musso, nous balade dans le milieu du cinéma entre deux époques, celle d’aujourd’hui, où certains scénaristes tels que David Badina doivent enchaîner les réécritures de scénarii en manque de relief, et celle des années 1950, l’époque du maccarthysme, de la chasse de tous ceux qui « prêchent la subversion du régime » des États-Unis. Reste l'intemporel : le faste, le rêve, les illusions et désillusions, les rapports intéressés, les étoiles éphémères ou celles qui finiront sur Hollywood boulevard…
L’intrigue nous tient en alerte jusqu’à la dernière page — 432, quand même… Qu’est devenue Elizabeth Badina ? L’auteur nous déroule en pointillés ses derniers jours au fil de l’histoire, nous dévoilant peu à peu les liens qui unissaient les différents personnages de l’époque et que l’on retrouve aujourd’hui pour certains. Une enquête qui soulève le doute, nous donne des pistes, bonnes ou fausses, des jeux doubles, voire troubles, entre les uns et les autres, des personnalités qui se révèlent doucement… Qu'est venu faire le FBI dans cette histoire?
Tous les ingrédients sont là pour mener à bien un roman policier dans lequel la police ne joue plus de rôle depuis quarante ans.
L’intrigue tient la route, les profils psychologiques sont très bien structurés, et les rebondissements donnent du relief.

Seul bémol, le début est assez lent, et beaucoup de détails n’apportent pas forcément de sel à l’histoire. Certains dialogues relèvent plus du cinéma que de la littérature. Les « comment vas-tu ? Moi, ça va, et toi… ça va, merci » auraient pu être évités. Alors, je l’admets, nous sommes dans le milieu du cinéma, mais je ne suis pas arrivé à m’identifier, j’avais l’impression de regarder un film, ce qui, pour certains lecteurs est une excellente qualité, mais pour d’autres, cela ne laisse que peu de place à l’imaginaire.
Les amateurs de polars (dont je ne fais pas partie en général) seront ravis. Le livre se lit facilement, l'écriture est simple. Il manque de concision parfois.


Résumé de l’éditeur :
Los Angeles, 1959. L’actrice Elizabeth Badina se volatilise durant le tournage du film qui devait faire d’elle une star. Enlèvement ? Meurtre ? Disparition volontaire ? Malgré l’enquête conjointe de la police et du FBI, l’affaire ne sera jamais résolue.

1998. Après un succès fulgurant au box-office qui a fait de lui la coqueluche d’Hollywood, le scénariste David Badina affronte une traversée du désert. Incapable de mener à bien le moindre projet, il est contacté par Wallace Harris, légende vivante du 7e art et metteur en scène paranoïaque, qui lui demande de travailler au scénario de ce qui sera sans doute son dernier film. Ils ne se sont jamais rencontrés mais un lien unit les deux hommes : Wallace Harris n’est autre que le réalisateur du drame policier qui devait lancer la carrière d’Elizabeth, la mère de David. Et l’un des derniers à l’avoir vue vivante.

En acceptant son offre, le scénariste va tenter de découvrir ce qui est arrivé à sa mère quarante ans plus tôt. Quitte à déterrer de vieux secrets qui feront voler sa vie en éclats.


La Femme à droite sur la photo, de Valentin Musso, polar
Éditions du Seuil
Date de parution 02/03/2017
432 pages - 19.90 € TTC
EAN 9782021333138

Disponible en version numérique
E-Pub - 13.99 € TTC - EAN 9782021333145

 

Chronique précédente : Des noces rêvées ne meurent pas, Jean-Pierre Cannet, éd. La Renverse

La Femme à droite sur la photo, de Valentin Musso, éd. du Seuil

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents