Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Dominique Lin

Dominique Lin

Écrivain - chroniqueur - Ateliers d'écriture - romancier, auteur


Le temps de la vacance et du temps ralenti

Publié par Dominique Lin sur 26 Mars 2020, 16:18pm

Catégories : #écrivain

S’immerger dans la vacance, quitter le temps de la montre pour retrouver notre propre horloge, celle du temps long, du temps ralenti, et voir émerger insensiblement le temps commun de tous les temps qui apaise le présent, et nous renvoie dans un rythme universel.

Arrêter

Arrêter enfin les marathons, les 100 mètres haies, les parcours du combattant pour retrouver la forêt de nos pensées, les lacs de nos méditations, les jardins aux parfums de notre enfance.
Découvrir qu’on a le choix de procrastiner ou d’agir, le droit de s’asseoir sur un canapé au milieu de l’après-midi et de profiter du rayon de soleil qui frappe à la fenêtre, tout simplement la possibilité d’être.
Voir, entendre, sentir, goûter, toucher ce qui nous a échappé. Comme si nous avions tout oublié, comme si nous étions passés à côté.

En guerre ?

Certains d'entre nous se plaignent du confinement, le relient à la guerre. Avez-vous entendu le bruit des bombes, celui des bottes ferrées sur le pavé de la nuit ? A-t-on frappé à votre porte à 6 heures du matin ? Êtes-vous en prison à 10 000 kilomètres de chez vous, seul au milieu d’étrangers ? Traversez-vous la mer pour trouver une terre d'asile loin des bombes, des viols, de la misère? Êtes-vous enfermé dans un camp de toile et de tôle au milieu de la boue, de la faim et de la violence?
À peine devons-nous renoncer à quelque artifice quand d’autres n’ont rien au quotidien la vie semble être un enfer !
Cette menace de mort invisible n’est-elle pas l’occasion de nous retrouver ? Cette menace de mort n’est-elle pas un appel au combat collectif pour arrêter toutes ces morts que nous avons semées ?
N’est-ce pas le temps de revoir nos valeurs illusoires, dérisoires ? L’argent, la spéculation, le pouvoir, la croissance, la domination emballés dans le mensonge.
Le bruit, l’agitation, les rythmes auxquels nous vivons sont-ils le fait de notre choix ?

Un temps propice

Ce temps d’arrêt, non pas contraire d’agitation, mais d’arrêt prolongé qui réveille chaque jour en nous de nouvelles saveurs, de nouvelles valeurs, est l’oasis que nous souhaitions atteindre dans le désert de notre civilisation sans le savoir. Arrêtons-nous encore et encore… et encore, et nous saurons.
En attendant, la Terre respire, les espèces animales et végétales reprennent leur souffle.
Attentifs, nous pourrons discerner, retrouver dans le silence la vraie musique de la vie, sa vraie beauté profonde. Durant ce silence prolongé, certains s’endormiront. C’est un bien, juste un peu de repos nécessaire.


Ai-je le droit de rêver au milieu de nos sociétés en plein cauchemar ?

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents