Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Dominique Lin

Dominique Lin

Écrivain - chroniqueur - Ateliers d'écriture


Au pays d'Alice, conte de Myriam Saligari, chez Elan Sud

Publié par éditions Elan sud sur 13 Mai 2021, 16:52pm

Catégories : #Chroniques livres

au pays d'Alice, conte de Myriam Saligari, éd. Elan Sud

Aujourd’hui, je vous propose de découvrir un conte un peu fantastique pour nous sortir du quotidien.
C'est à la demande de son éditrice et de ses lecteurs que Myriam Saligari a écrit Au pays d’Alice, le conte esquissé dans son dernier roman Au bout du conte et qui était prétexte à une rencontre entre deux de ses personnages.

Cette fois-ci, Myriam Saligari, dont j’adore l'écriture, nous propose un conte qui fait référence à Lewis Caroll, car, non seulement les personnages sont des cartes, mais il y a une magie dans l’air.


L’histoire commence avec Ida, la cartomancienne qui s’ennuie un jour de pluie dans sa roulotte.
Pour passer le temps, elle envoie un jeu de cartes dans sa boule de cristal et crée 4 royaumes, dans lesquels chaque famille de couleurs va s’inventer un style de vie.
Alice, La reine de carreau, non ici, elle ne s’appelle pas Rachel, s’ennuie aussi dans son univers cartésien, rigoureux, jusqu’au jour, où par une forme de magie venue d’ailleurs, elle va pouvoir explorer les trois autres univers, du pique, du trèfle et enfin du cœur dont les styles de vie et les rapports humains sont très éloignés, mais complémentaires.

"Ce conte se lit à partir de 8/9 ans environ jusqu’à… 99 ans," se plait à dire l’auteure. "Mais si l’on est centenaire, précise-t-elle, c’est encore possible !"

Et elle a raison, car, à l’instar d’Alice au pays des merveilles, chacun peut se faire sa propre lecture. L’enfant verra peut-être danser les cartes comme dans un dessin animé quand l’adulte étendra sa lecture à une analyse de notre société et de ses comportements face à la rigueur, l’organisation, l’argent… et l’amour.
J’attends toujours avec plaisir les nouveaux livres de Myriam Saligari, et une fois de plus, je n’ai pas été déçu. On retrouve l’écriture fluide et imagée de l’auteure dans ce 4e titre de la collection élan d’elles chez Elan Sud.

Pour écouter cette chronique sur France Bleu Vaucluse, cliquer ici

Chronique précédente : Un chant pour les disparus, Pierre Jarawan, éd. Héloïse d’Ormesson

#ElanSud #MyriamSaligari #LewisCaroll #Aupaysdalice #editeursdusud

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents